Les Argentins sont maudits, les Chiliens en profitent !

28 juin 2016

Suite à leur victoire 2-0 face aux Colombiens en demi-finale, les Chiliens retrouvent de nouveau leurs meilleurs ennemis Argentins en finale. Ces derniers s’étaient eux aussi qualifiés en battant facilement le pays hôte 4-0. C’est l’occasion parfaite pour la sélection Argentine de prendre une revanche sur leurs bourreaux de la précédente édition et de mettre fin à leur triste série de 3 finales perdues (dont une de coupe du monde). C’est aussi l’occasion parfaite pour son capitaine Lionel Messi de devancer son concurrent Portugais pour le prochain Ballon d’or.

Le coup d’envoi est donné à 2h du matin heure française, les plus grands passionnés ont tous veillé pour assister à cette très belle affiche typique d’Amérique du Sud.

82 000 spectateurs sont présents dans ce sublime Metlife Stadium habituellement consacré au football américain mais qui a été aménagé spécialement pour l’évènement…

Metlife Staidum

Les deux entraineurs de ce match décident d’aligner leurs joueurs en 4-3-3, les deux équipes sont types sauf petite surprise côté bleu et blanc, Di Maria, à peine rétabli est déjà de retour sur le côté gauche de l’attaque. A noter également que de nouvelles règles ont été aménagées spécialement pour cette finale : des prolongations en cas de match nul et un 4ème changement possible en cas de prolongations.

A la mi-temps, nous sommes témoins d’un match très moyen, avec peu de moments palpitants qui auraient pu exciter la foule. Les joueurs Argentins ont surement de plus gros moyens, et de plus gros talents individuels mais ont juste besoin de se motiver plus. Nous ne pouvons pas dire qu’une des deux équipes domine cette première mi-temps car le jeu est haché par de violents contacts, on peut clairement deviner un plan défensif  « anti-Messi » qui a été mis en place par la défense Chilienne car dès que le numéro 10 touche la balle 3 joueurs lui tombent dessus… Cela ne l’empêche pas de percuter et de créer des espaces pour son coéquipier Higuain qui est proche d’ouvrir le score à la 22ème minute… Le match est tendu, on ressent la tension dans l’attitude des joueurs qui ne taclent pas pour récupérer des ballons mais bel et bien pour faire mal. L’arbitre du soir, haut en couleur, exclu dans un premier temps Diaz (Chili) puis Rojo (Argentine). La deuxième partie du match débute avec 2 joueurs en moins.

Puis plus rien, absolument rien jusqu’au coup de sifflet final, l’ennui total pour tous les téléspectateurs présents devant leurs écrans… Sans parler des commentateurs qui n’arrangent rien à ce calvaire…

Suite aux prolongations et à une superbe parade de Bravo (Chili) sur une tête d’Aguero (Argentine) à la 100ème minute, le cruel scénario de l’année dernière revient au galop… Il va falloir attendre la séance des tirs aux buts pour savoir qui soulèvera la coupe!

Les Chiliens remportent cette séance 4-2 et conservent leur titre pour la deuxième fois consécutive… Cruelle issue pour Messi et ses coéquipiers qui ajoutent une nouvelle finale perdue à cette triste série…

messi

Messi a raté son pénalty et c’est certainement à cause de lui que son équipe finit à la deuxième place ce soir, le Barcelonais le sait, il est en pleurs, pour lui c’est la défaite de trop! Enchaîner 4 finales sans aucun titre à la clef, c’est trop dur à supporter, il pense que son équipe est maudite et annonce aux médias suite à sa sortie des vestiaires qu’il arrête sa carrière internationale avec l’Albiceleste… Coup de tonnerre sur la planète football qui apprend la terrible nouvelle de bon matin!

Espérons pour nous qui aimons voir du beau jeu et qui aimerions assister à d’autre moments historiques, qu’il n’ait dit ça que sous le coup de la colère ou de la rage et qu’il reviendra sur sa décision. Surtout que beaucoup de ses coéquipiers ont décidé de faire de même…

A très vite 🙂

Sources visuels : www.eurosport.fr, www.record.com.mx, www.facebook.com/barcafansclub.com 

Au sujet de l'auteur : Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)