Une bonne opération pour le Mexique

11 juin 2016

Alors que la Copa America 2016 bat son plein et que presque toutes les grandes nations américaines sont entrées dans le tournoi, un gros choc attend encore les supporters.

Un peu plus tôt dans la compétition, le Costa-Rica et le Paraguay se sont quittés sur un match nul 0-0, le Pérou a vaincu Haïti 1-0, et le Venezuela a obtenu une victoire face à la petite équipe de Jamaïque sur le score de 1 but à 0.

Le Brésil quant à lui a également était privé de 2 points par l’Equateur puisqu’ils n’ont pas trouvé la faille de cette solide défense, score final 0 partout.

Et maintenant passons au match qui nous intéresse : Uruguay / Mexique, un favori contre un outsider. En voilà une de très belle affiche qui risque d’être riche en but et en spectacle, devant 60 125 spectateurs au stade University of Phoenix à Glendale.

Première période

L’entraîneur mexicain, Juan Carlos Osorio, décide d’aligner son équipe type autour d’une formation pour la moins originale en 3-1-4-2 emmenée par Guardado, Layun ou encore Chicharito.

Et le coach adverse, Óscar Tabárez, met en place un 4-4-1-1 à la place de son 4-4-2 habituel avec un Cavani seul en pointe puisque l’attaquant barcelonais, Luis Suarez est toujours blessé.

Le match débute sur les chapeaux de roues puisque dès la 4ème minute l’Uruguay est victime d’une erreur défensive de la part de son défenseur gauche qui inscrit un but contre son camp suite à un mauvais renvoi de la tête. L’Uruguay est agacé et continue de pousser pour égaliser. Un surplus d’engagement vaudra un deuxième carton jaune et donc une exclusion pour Mathias Vecino. Les uruguayens jouent en contre-attaque tandis que les mexicains font tourner. L’arbitre siffle la mi-temps, les uruguayens sont à dix et doivent revenir au score.

Deuxième période

Retour des vestiaires, le coach mexicain effectue des changements pour aggraver le score. Les uruguayens ne se laissent pas faire à l’image de Diego Rolan qui n’est pas loin de remettre son équipe à égalité à la 57ème minute avec une reprise de volée qui passe d’un rien à côté du poteau gauche.

73ème minute, la Celeste pousse son adversaire à la faute et Guardado est averti une seconde fois. Les deux équipes sont de nouveau à égalité numérique, et sur le coup franc qui suit, le capitaine Diego Godin saute plus haut que tout le monde et remet son équipe dans la course avec une puissante tête. Le score est alors de 1 partout.

Plus rien jusqu’à la 85ème minute et cette superbe passe qui donne à Rafael Marquez une chance dans la zone de penalty, il place fort la balle dans la lucarne droite le score est de 2-1 pour le Mexique, il reste 5 minutes et les adversaires semblent être abattus, on ne voit pas comment ils pourraient revenir.

L’arbitre annonce 4 minutes de temps additionnel lorsque Raul Jimenez envoie un superbe centre dans la boîte, et qu’Hector Herrera le reprend de près et plante une tête dans la droite du but, qui ne laisse aucune chance à Fernando Muslera. Superbe finition. Le score est de 3 à 1, le match est plié.

Nous avons assisté à un match excitant avec des joueurs remplis de grandes capacités, mais qui ont besoin de plus de motivation pour les montrer.

Il est clair que les Mexicains ont essayé de dominer leurs opposants avec des passes multiples, et les visiteurs se sont focalisés sur les contre-attaques pas très biens exécutées.

C’est donc une très bonne opération pour le Mexique qui prend la tête du groupe et balaye d’entrée de jeu un très gros adversaire.

A très vite 🙂

Source visuel : www.francetvsport.fr

Au sujet de l'auteur : Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)