Une erreur d’arbitrage qui coûte cher au Brésil !

13 juin 2016

Privée de Neymar qui a été préservé pour disputer les jeux-olympiques cet été, la sélection brésilienne dirigée par Dunga partait déjà avec un sérieux handicap dans cette compétition. Le coach brésilien avait étonné la majeure partie des supporters à l’annonce de sa sélection puisqu’il avait décidé de privilégier les jeunes espoirs aux cadres confirmés. C’est donc sans les 2 défenseurs centraux du Paris Saint-Germain David Luiz et Thiago Silva et sans le latéral gauche du Real de Madrid, Marcelo que la Seleçao se rend aux Etats-Unis.

Sans oublier la blessure de l’attaquant du Bayern de Munich, Douglas Costa, ce même entraîneur a l’idée folle de rappeler une ancienne gloire du pays, l’ancien ballon d’or milanais, Kaka. Remplacer un jeune attaquant rempli de talent par un milieu de terrain presque à la retraite ? Etrange… Manque de chance, ce dernier se blessera lui aussi et ne fera donc pas son grand retour sous le maillot jaune. Le jeune milieu de terrain évoluant à Sao Paulo, Ganso, sera appelé à la rescousse.

Au coup d’envoi, les brésiliens sont 2nds  du groupe B, juste derrière l’Equateur vainqueur 2 heures plus tôt, 4 buts à zéro contre Haïti. Il suffit d’un match nul au Brésil pour accéder aux phases finales puisque la différence de but leur est favorable.

35 000 personnes sont réunies autour de la pelouse de Foxborough pour assister à cette confrontation largement à la portée des brésiliens. Le Brésil est annoncé favori, tellement favori que les joueurs ont dû prendre ce match un peu trop à la légère, et cela va leur jouer des tours…

Les deux équipes sont alignées en 4-2-3-1, le Pérou n’a pas de gros talent individuel mais possède une jeune équipe soudée et très technique. Le coach brésilien décide de faire tourner son effectif en alignant 3 jeunes joueurs habituellement remplaçants : Elias au milieu de terrain, Gil en défense centrale et Lucas Lima en meneur de jeu sans oublier les cadres que sont Coutinho, Willian ou encore Alves. A noter également, le forfait du milieu de terrain barcelonais, Rafinha.

Pas grand-chose d’intéressant dans cette première période, à part une frappe de Gabriel à la 41ème minute vers le toit du but, le gardien péruvien, Pedro Gallese repousse son envoi d’un bel très bel arrêt et maintien son équipe à égalité à la pause.

À la sortie des vestiaires, on sent que les joueurs péruviens ne souhaitent pas repartir avec un seul point synonyme d’élimination. Le coach effectue plusieurs changements et l’attaque se montre de plus en plus pressante. Les hommes rouges obtiennent un coup-franc bien placé à la 50ème minute, il est tiré par Christian Cueva qui envoie une belle frappe, le ballon se dirige vers la droite du but mais il voit sa tentative déviée par le gardien adverse  qui empêche ainsi le but d’être marqué. Malgré la forte pression adverse, le coach brésilien continue ses mauvais choix en ne faisant entrer qu’un seul joueur frais, Hulk, à la 72ème minute.

Plus rien à se mettre sous la dent, jusqu’à la 75ème minute et ce but péruvien qui a fait couler beaucoup d’encre… Suite à un centre de Polo côté droit, Ruidiaz l’attaquant gauche rentré 10 minutes plus tôt, reprend ce centre à l’aide de son bras droit et pousse la balle au fond des filets avec sa main. Alors que les joueurs péruviens célèbrent ce but symbole de qualification, les brésiliens partent immédiatement montrer l’arbitrage vidéo à l’arbitre central qui part à son tour discuter avec ses assistants. Contre toute attente, les arbitres valident ce « but ». Apparemment, tout le monde a vu que le but n’était pas valide sauf eux…

Une grossière erreur d’arbitrage qui coûte l’élimination du Brésil dès les phases de groupe et qui vaudra certainement le licenciement d’ici quelques jours de l’entraîneur brésilien jugé trop incompétent…

Copa America 2016 : le Brésil éliminé

A très vite 🙂

Sources visuels : www.eurosport.fr, www.huffpostmaghreb.com

Au sujet de l'auteur : Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)