La Hongrie et l’Islande déjouent tous les pronostics !

15 juin 2016

Pour conclure cette première journée de championnat européen, c’est le groupe F qui est entré dans la compétition ce mardi 14 juin. Les équipes ont eu plus de temps de préparation et ont pu assister et analyser toutes les autres équipes du tournoi, elles partent donc bien avantagées.

18h00 : Autriche / Hongrie

L’Autriche, emmenée par son joueur star David Alaba, part favorite pour cette première confrontation. La Hongrie quant à elle est une petite nation du football qui n’a pas dû être prise suffisamment au sérieux par son adversaire du jour.

Les Hongrois sont alignés en 4-1-4-1 et les Autrichiens en 4-2-3-1. On comprend donc que les hongrois ne sont pas décidés à défendre tout le match et comptent bien attaquer en groupe.

À la mi-temps, le constat est plutôt bon, c’était une première période agréable à regarder et nous ne nous sommes pas ennuyés. Nous assistons à un match équilibré où les deux équipes se battent bien. Les deux équipes tentent de jouer un jeu de possession, et ont chacune des occasions pour l’instant sans succès.

L’ouverture du score est hongroise, elle arrive à la 62ème minute de jeu suite à un superbe mouvement collectif. Le score est de 1-0, les Autrichiens sont sonnés.

5 minutes plus tard, Clément Turpin siffle et Aleksandar Dragovic (Autriche) couche un adversaire avec un tacle très musclé. Il reçoit un second carton jaune, il est exclu ! A la fin du match, alors que l’Autriche domine et essaye de revenir la défense se fait surprendre une fois de plus, Zoltan Stieber (Hongrie) se joue des deux défenseurs centraux suite à un contrôle orienté et une fois face au but, il achève les espoirs adverses d’une superbe balle piquée par-dessus le gardien. 2-0 score-final, c’est un superbe effort individuel.

La Hongrie créée la surprise mais mérite de loin les 3 points. Elle prend la tête du groupe F en attendant le match de ce soir et montre à tous, qu’elle n’est pas une équipe si facile à jouer. Affaire à suivre.

21h00 : Portugal / Islande

Portugal - Islande

Pour finir cette belle journée de football riche en surprises, c’est au tour des Portugais guidée par le joueur le plus titré de cette compétition, Cristiano Ronaldo, d’entrer dans le vif du sujet. Ce soir, ils sont opposés à une équipe Islandaise peu connue du grand public et très sous-estimée par les médias, puisque avant le match, les spécialistes pensaient assister au plus gros écart de score depuis le début du tournoi.

40 000 personnes sont présentes à Saint-Etienne, et autant dire que le match débute déjà dans les tribunes puisque de chaque côté les supporters sont venus en masse et se partagent l’ambiance. Les Portugais commencent le match en 4-3-1-2 avec Moutinho en meneur de jeu, un positionnement parfait pour orienter le jeu et distribuer des ballons pour ses coéquipiers. Les Islandais eux, débutent en 4-4-2 et ne possèdent pas autant de talents individuels que leurs adversaires.

Les deux équipes ont été très actives dans les 45 premières minutes, et les fans ont vu un match excitant. C’était une première mi-temps à sens unique car le Portugal est bien meilleur que son adversaire pour le moment. Les joueurs en rouge essayent de garder le ballon le plus possible tandis que les adversaires en blanc jouent essentiellement en contre-attaque. À noter qu’on a assisté à un premier but Portugais à la 31ème minute de jeu par l’intermédiaire de Nani après avoir repris un centre de son coéquipier Gomes.

Au retour des vestiaires, contre toutes attentes, ce sont les Islandais qui se réveillent et qui égalisent. Johann Gudmundsson envoie un centre très précis dans la boite qui est repris de volée par Birkir Bjarnason, le gardien n’a rien pu faire et le score évolue à 1-1. Le score n’évoluera plus jusqu’au coup de sifflet final et le gardien Islandais n’y est pas pour rien…

Les Islandais effectuent un parfait hold-up et prennent un point très précieux pour la suite de leur aventure européenne. Pour le moment dans cet Euro 2016, aucune équipe n’est trop faible et aucune équipe ne se laisse faire.

A très vite 🙂

Sources visuels : www.lemonde.fr, www.footmercato.net

Au sujet de l'auteur : Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)