La Squadra Azzura fait redescendre les Diables Rouges

14 juin 2016

Les diables rouges qui affrontent la Squadra Azzura, quadruple championne du monde : un match ? Non un CHOC !

Confrontation très attendue car deux grandes nations du football toutes deux annoncées pour le titre s’affrontent dès les phases de groupe !

Énorme événement qui a réuni 55 000 spectateurs au Parc OL de Lyon. Les fans belges sont largement plus présents que les fans italiens puisqu’ils occupent toute la partie Nord du stade, l’ambiance et les chants sont plutôt impressionnants !

Les belges sont seconds au classement FIFA et partent largement favoris pour cet Euro 2016 en France. L’Italie quant à elle est en pleine reconstruction depuis le départ de Pirlo et elle recherche un véritable numéro 9 depuis quelques années déjà. Finaliste de la dernière édition, elle reste tout de même un sérieux favori pour le titre mais n’est pas vraiment prise au sérieux ni considérée à sa juste valeur par les médias européens ces derniers temps.

Et c’est certainement grâce à ça qu’ils ont su créer une très grosse force collective, personne ne parle d’eux, ils ne cherchent pas non plus à faire parler d’eux et personne ne les attends gagnants contre cette grosse équipe belge. C’est pour cela qu’ils les ont battus. C’est à ce moment précis qu’on reconnaît une très grande nation du football, et comme le dit si bien le capitaine, Buffon, même avec une petite équipe l’Italie sera toujours présente.

Le futur entraîneur de Chelsea mais actuel entraîneur des ciels et blancs, décide de mettre en place une composition très technique tout droit venue d’Italie. Le 3-5-2. Une formation favorisant les passes courtes au milieu du terrain et les contre-attaques groupées. La défense italienne, ou plutôt la défense de la Juve, est composée de Buffon, Barzagli, Bonucci et Chiellini. 4 cadres de la sélection qui évoluent ensemble depuis plusieurs années déjà, c’est simple ces 4 hommes pourraient jouer les yeux bandés, on ne distinguerait même pas la différence tellement leur complémentarité est fusionnelle.

C’est pour ces raisons que je pense que l’Italie possède l’une des meilleures défenses de ce championnat européen. Les hommes de Wilmots eux, sont positionnés en 4-2-3-1 avec un excellent Kevin de Bruyne en meneur de jeu et le meilleur joueur de Premier League 2014, Eden Hazard en tant qu’attaquant gauche. Réputé pour être dribbleur il peut être très utile pour créer des espaces ou percer des blocs défensifs avec ses coups de rein très vifs.

Tant de chose à dire sur cette première période absolument magnifique en termes de tactiques défensives de la part des italiens, qui arrivent à déjouer tous les plans offensifs de l’équipe adverse d’habitude très en jambe. Ce soir rien ne passe et les milieux belges sont cadenassés. Les italiens sont solides et remportent TOUS les duels dans les airs comme au sol. Les attaquants sont muets et la défense belge est surprise à la 32ème minute lorsque Bonucci lance en profondeur son coéquipier  Giaccherini qui contrôle la balle et place une belle frappe en finesse par-dessus le bras de Courtois. Le score est de 1-0, l’explosion de joie du coach, Antonio Conte est telle qu’il s’ouvre la lèvre après avoir sauté dans les bras de ses remplaçants.

Dès le début de la deuxième période, on constate que les Italiens ont décidé de conserver cette tactique et repartent avec les mêmes intentions, défendre et contre-attaquer. Par la suite des changements seront effectués des deux côtés pour essayer de forcer le destin mais ce soir les dieux du football sont du côté italien.

Les Italiens sont malins voire vicieux, lorsque les belges partent à leur tour en contre-attaque les milieux bleus-ciels taclent ou tirent le maillot des joueurs adverses et réalisent ainsi des fautes très stratégiques pour couper les actions des diableset permettre à l’équipe italienne de se replacer. L’arbitre est gentil et ne sanctionne ses actions malsaines néanmoins très utiles que par des cartons jaunes.

Histoire de finir en beauté, 92ème minute, Candreva se retrouve en un contre un avec le gardien belge mais ne frappe pas, il offre une belle balle piquée pour son coéquipier Pelle qui finit d’une très belle reprise dans le but vide.

2-0 score final, l’Italie créée la surprise et comme vexée elle prévient toute l’Europe de son grand retour. Certes, elle ne produit pas le plus beau des jeux, mais elle gagne et déjoue les plans des grands d’Europe. Affaire à suivre.

A très vite 🙂

Source visuel : www.ouest-france.fr

Au sujet de l'auteur : Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)