Les Bleus se qualifient au bout du suspense !

16 juin 2016

Parce que l’intérêt de faire un blog à plusieurs c’est aussi de pouvoir faire des articles avec un mélange des plumes, nous avons décidé de commenter une mi-temps chacun, en bleu la première mi-temps par Maïlis et en noir la seconde par Anthony…

En tant qu’amatrice de jeu, beau si possible, je peste souvent contre les entraîneurs et ce que je considère être un manque d’ambition ou au moins une grande résistance au changement.

Bon, pour la défense des sélectionneurs nationaux, je comprends tout à fait la difficulté de constituer un groupe avec une certaine cohésion et des automatismes efficaces lorsque l’on ne peut disposer des joueurs qu’une fois toutes les 5 semaines au mieux.

Et quand en plus la compétition a lieu à domicile et que les forfaits se multiplient, la pression devient certainement trop importante pour tenter une révolution…

C’est pourquoi j’ai été agréablement surprise quand j’ai vu la composition des Bleus pour le match France – Albanie de ce soir, enfin de la nouveauté au niveau des joueurs mais aussi du schéma tactique qui passe du 4-3-3 habituel à un 4-2-3-1 avec un Payet en 10 entouré de Martial à gauche et de Coman à droite pour mettre en place de l’animation offensive!

Derrière ces choix, je pense que l’objectif était double : d’une part être plus efficace offensivement que contre la Roumanie, et idéalement plus tôt, et d’autre part préparer le système de jeu des phases finales à venir.

Finalement et malgré le soutien des 2/3 des spectateurs du Vélodrome et la perspective d’une qualification acquise en cas de victoire, la première mi-temps m’a quelque peu laissée sur ma faim, à attendre la percussion et la vitesse de Coman et Martial, remplacées par quelques longs ballons de Rami (encore !).

Bilan de cette première mi-temps : 5 tirs, 0 cadré, une animation offensive quasi inexistante et une vague de déception au Vélodrome…

Au retour des vestiaires, Didier Deschamps, voit bien que les joueurs Albanais sont biens en place et déjouent tous nos plans offensifs, c’est pour cela qu’il décide de faire rentrer Pogba à la place de Martial auteur d’une très mauvaise prestation. Le coach français, remet en place son 4-3-3 initial et replace Payet en tant qu’attaquant gauche et Kante en 6 devant la défense. Pogba est attendu au tournant par les spécialistes et les supporters qui attendent beaucoup plus de lui suite à sa très mauvaise entrée en matière lors du match d’ouverture. (A noter également que beaucoup d’actions sont stoppées par des glissades dues à un état de pelouse absolument désastreux…)

Lors de cette seconde période, il y a plus d’impact, les joueurs effectuent un pressing haut et arrivent mieux à combiner. Néanmoins, toujours aucun tirs cadrés et pour couronner le tout, un manque de réussite lorsque Giroud reprend un centre de la tête et voit la balle s’écraser sur le poteau gauche du gardien adverse. A noter également que 15 minutes plus tôt, c’était l’Albanie qui nous faisait trembler en frappant le poteau elle aussi.

Les Français continuent de pousser et d’attaquer pour le moment sans succès, Griezmann entre à la place de Coman et Gignac remplace Giroud suite à la demande du public marseillais certainement nostalgique, qui n’arrête pas de scander le nom de son ancien numéro 9.

Le chrono tourne, les occasions se multiplient, et on sent que le but est tout proche, alors que la fin du match arrive, Adil Rami auteur d’une bien meilleure prestation que lors du match face à la Roumanie, a la bonne idée de déposer un très beau centre bien travaillé sur la tête de Griezmann qui croise sa tête vers le côté opposé de la cage de Berisha. Le score est de 1-0, la délivrance est énorme, le stade explose, les supporters sont soulagés.

Antoine Griezmann

Histoire de terminer en beauté et d’achever tous espoirs d’égalisation Albanaise, Dimitri Payet, ENCORE LUI, reprend un ballon qui traîne devant la surface suite à une nouvelle glissade de Gignac, il dribble 2 joueurs avec une feinte de corps et envoie une frappe très bien enroulée du côté droit du but. Le gardien touche la balle mais reste impuissant lorsqu’il entend le public exulter une deuxième fois.

2-0 score final, les bleus se qualifient dans la douleur et au bout du suspense, ils disputeront le match pour la première place de leur groupe ce dimanche face à la Suisse. Comme une marque de fabrique, les 5 derniers matchs des bleus se sont tous achevés dans les 5 dernières minutes… décidément lorsqu’on est un supporter des bleus, il ne faut pas être cardiaque !

Au sujet des auteurs


Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)

Maïlis

Passionnée de ballon rond depuis ma plus tendre enfance, je m'anime dès que le mot "football" est prononcé et j'adore passer des heures à pronostiquer, commenter puis débriefer autour de tous les matchs que j'ai la possibilité de voir...
Et je n'hésite pas à adapter mon planning lorsqu'une rencontre importante est programmée !