MERCI Dimitri !

11 juin 2016

Suite à tous les forfaits qui ont frappé Clairefontaine (Varane, Mathieu, Diarra), Didier Deschamps s’est retrouvé confronté à un véritable casse-tête et a dû rapidement retrouver un équilibre défensif en vue du match d’ouverture face à la Roumanie.
Malgré les derniers matchs de préparation victorieux face au Cameroun puis à l’Ecosse, la défense reste fébrile et de vrais doutes persistent, d’autant plus que contrairement aux idées reçues et aux pronostics des bookmakers, la Roumanie n’est pas une équipe si facile à jouer ni à prendre à la légère.

Première période

80 000 supporters étaient présents au Stade de France en ce vendredi 10 juin, parmi eux 12 000 Roumains, où la ferveur était à son comble lorsque les hymnes ont retentis. Aucune surprise du côté Français puisque Deschamps aligne son 11 type, toujours en 4-3-3 défensif cette fois avec un N’Golo Kanté un poil en retrait derrière Blaise Matuidi et Paul Pogba. Côté roumain, une équipe moins connue du grand public elle aussi en 4-3-3, équipe réputée pour être la meilleure défense des matchs de préparation utilisant uniquement les contres et les coups de pieds arrêtés pour l’emporter.

La première période a été tendue voire difficile pour les Bleus avec un pressing très haut des Roumains et une première véritable occasion dès la 4ème minute, sauvée sur sa ligne par Hugo Lloris.
La pression de l’évènement se ressent sur le terrain car la sélection n’arrive pas à exprimer son football habituel et les adversaires en profitent même si la possession reste en faveur de la France.
Niveau attaque, c’est aussi la confusion, les attaquants se marchent dessus, font des appels aux mêmes endroits… et Antoine Griezmann est obligé de revenir défendre car Adil Rami s’amuse à se (et nous) faire peur.
Heureusement pour nous, ce soir un joueur est au-dessus du lot : Dimitri Payet ! Positionné en attaquant gauche, il brille par plusieurs coups d’éclats individuels comme collectifs. Dans les moments les plus difficiles il créé des espaces, des décalages, et lance ses coéquipiers vers le but adverse tout en restant solide balle au pied.

Deuxième période

Les adversaires semblent un peu essoufflés à force de courir derrière le ballon, mais la France n’est pas pour autant à l’abri d’un exploit Roumain.
Payet continue sa magie jusqu’à la 57ème minute où il dépose un ballon très travaillé sur la tête d’Olivier Giroud, bien aidé par le Gardien.
Rien de plus jusqu’à un penalty transformé à la 65ème minute, dû à une erreur défensive de Patrice Evra et transformé par Bogdan Stancu.
Le score est alors de 1 partout et le coach français décide de faire entrer du sang neuf en remplaçant Antoine Griezmann par Kingsley Coman (66ème) puis Paul Pogba par Anthony Martial (77ème).
L’équipe tricolore pousse, mais la défense infranchissable résiste. En voyant le score toujours figé à quelques minutes de la fin, l’entraineur roumain Anghel Iordanescu pense réaliser LA bonne opération de la journée.

89ème minute, le joueur de West Ham surprend tout le monde avec une frappe somptueuse, venue d’ailleurs, envoyée directement de son pied gauche. Il sera l’homme de cette soirée suite à ce missile qui vient nettoyer la lucarne opposée. Le gardien, surpris, ne peut que regarder la balle passer.
Ce soir l’Equipe de France marque le coup en empochant les 3 points d’entrée de jeu.
Mais elle doit avant tout dire un grand MERCI à Dimitri Payet sorti en larmes après son but, il est le HÉROS de cette soirée et est reparti avec le ballon du match.

Les Bleus autour de Dimitri Payet

Maintenant l’objectif pour notre sélection est de confirmer sans s’enflammer pour autant !

A très vite 🙂

Sources des visuels : www.eurosport.fr

Au sujet de l'auteur : Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)