Terrible désillusion… Les Portugais sont sacrés Champions d’Europe !

12 juillet 2016

Suite à leur belle victoire 2 – 0 trois jours plus tôt face aux Champions du Monde en titre, les Bleus arrivent dans leur Stade de France en pleine confiance pour affronter cette équipe Portugaise, victorieuse elle aussi 2 à 0 contre les Gallois. Une confiance un peu trop présente qui va nous jouer des tours…

76 000 spectateurs sont au rendez-vous pour assister à ce qui sera à coup sûr le dernier match de cette magnifique compétition. Nous allons enfin savoir qui soulèvera la coupe d’Henri Delaunay tant convoitée depuis plus d’un mois.

L’arbitre de ce match, Monsieur Clattenburg, est celui qui avait auparavant arbitré la Finale de la Champions League.

Habituellement, toutes les compétitions internationales ont droit à leur petite finale, qui oppose les 2 perdants des demi-finales. Toutes, sauf l’Euro de foot : car oui, il n’y a pas eu de match pour la troisième place entre le Pays de Galles et l’Allemagne.

21h00

Les Portugais sont alignés dans leur 4-4-2 habituel avec un milieu défensif juste devant la défense et deux attaquants en pointe, à noter que cette fois-ci le jeune Renato Sanchez n’est pas positionné en tant que meneur de jeu mais en tant que milieu droit. On ne change pas une équipe qui gagne et Deschamps le sait, il conserve son 4-2-3-1 décisif depuis maintenant plusieurs matchs et aligne les mêmes joueurs que contre l’Islande et l’Allemagne.

Le coup d’envoi est donné et on remarque très vite que le premier quart d’heure est en faveur des Français, ultra dominateurs et pas loin d’ouvrirent le score suite à une tête de Griezmann arrêtée de très belle manière par Rui Patricio à la 10ème minute.

Un quart d’heure plus tard, Dimitri Payet effectue un tacle debout et blesse le capitaine adverse, Cristiano Ronaldo. Drame national lorsque ce dernier sort sur civière et donne son brassard à Pepe. Il est remplacé par Quaresma. Peu avant la mi-temps Sissoko n’est pas loin lui non plus d’ouvrir la marque suite à un contrôle orienté absolument somptueux.

0-0 à la mi-temps, le Portugal effectue ce qui sait faire de mieux, endormir son adversaire en cassant le rythme.

A la 66ème minute de jeu, Coman est rentré à la place de Payet et n’est pas loin de délivrer une passe décisive pour Griezmann qui envoie sa tête au-dessus du but. Les occasions s’enchaînent et Giroud voit également sa frappe repoussé 10 minutes plus tard par un Rui Patricio dans un grand soir… Sissoko tentera sa chance lui aussi mais le portier Portugais est impassable ce soir et il est en pleine réussite lorsque Gignac (entré en jeu à la place de Giroud quelques minutes avant) dribble magnifiquement Pepe et voit sa frappe repoussée par le poteau adverse à la dernière minute de ce match…

La malédiction est avec nous ce soir, les Portugais sont en mode survie mais réussissent à nous envoyer en prolongations… A noter également que l’arbitre de ce soir est de très mauvaise qualité car que ce soit du côté Français ou Portugais, les erreurs d’arbitrage sont beaucoup trop flagrantes pour être tolérées à un tel niveau…

Et c’est donc lors de la seconde période des prolongations que le drame tant redouté arrive et fige d’un coup tout un pays dans la stupeur… Ronaldo est fou de rage sur le banc de touche, c’est lui qui se met à diriger ses hommes, il est tellement investi qu’on se demanderait presque qui est le véritable entraîneur. Il a très bien compris que son équipe en est capable… et comme il l’avait prédit, Eder, l’attaquant Portugais entré en jeu à la 80ème effectue une course solo et envoie un tir vicieux depuis 23 mètres dans la gauche du but, Lloris ne peut rien faire le score est de 1-0.

L’explosion de joie des supporters verts et rouges nous brise le cœur, les plus jeunes sont en larmes, les plus grands sont sous le choc, le Portugal est sacré champion d’Europe chez nous en France…

Portugal - France

Néanmoins, à travers ce tournoi, les Bleus ont su retrouver un véritable esprit d’équipe tant recherché depuis le drame de 2010. Ils nous ont fait vibrer du début à la fin et je les remercie. Notamment un joueur, Antoine Griezmann qui sera récompensé du titre de meilleur joueur de la compétition et qui recevra le Soulier d’Or, symbole de meilleur buteur.

Ce fut une très belle compétition que j’ai eu plaisir à débriefer et je vous donne rendez-vous très vite pour la reprise du Championnat. 🙂

Sources visuels : www.sputniknews.com, www.lexpress.fr

Au sujet de l'auteur : Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)