Un point sur le Groupe D

17 juin 2016

En ce vendredi 17 juin, les 4 équipes du Groupe D se sont affrontées pour leurs seconds matchs de groupe.

Au programme, République Tchèque – Croatie à 18 h et Espagne – Turquie à 21 h. Pour l’Espagne comme pour la Croatie, une victoire équivalait à une qualification certaine, et c’est dans cet état d’esprit qu’a débuté le match de fin d’après-midi avec une équipe Croate motivée et dynamique.

18h00 : République Tchèque – Croatie

Après 36 minutes d’une domination agréable à suivre mais stérile, la Croatie finit par ouvrir le score par l’intermédiaire de Perisic et juste après une occasion de Rakitic, très en forme sur ce match.

12 tirs à 2 à la mi-temps et une possession de presque 60 % pour un score de 1 – 0.

Aux retours des vestiaires, la République Tchèque semble être plus en forme jusqu’au deuxième but croate à la 58ème, signé Rakitic – soit dit en passant un petit ballon piqué pas désagréable du tout à admirer !

Peu après l’heure de jeu, le milieu croate Modric se blesse et cède sa place à Kovacic, et bien que cette absence semble être dans un premier temps comblée par la forme de Rakitic, les Croates deviennent plus attentistes à mesure que le temps passe.

75ème minute : la tête de Skoda trompe Subasic et relance la partie en réduisant l’écart, les Croates se remettent alors à l’attaque.

Et dans le temps additionnel, alors que la partie a du être interrompue pendant quelques minutes suite à des jets de fumigènes sur la pelouse, une main (qui semblait involontaire) dans la surface croate offre un penalty à la République Tchèque.

Résultat : alors que la Croatie menait 2 – 0 à un quart d’heure de la fin du match, elle a été rattrapée par la République Tchèque et n’est donc plus totalement maîtresse de sa qualification, et en plus il semble que son meneur de jeu, Modric, soit touché et donc peut être incertain pour le dernier match de groupe contre l’Espagne.

21h00 : Espagne – Turquie

Qualification de l'Espagne

Du jeu, de l’action et des buts pour un match très agréable à regarder !

Dès les premières minutes, l’engagement est au rendez-vous, à tel point qu’à la 10ème minute, chaque équipe avait déjà était sanctionnée d’un carton jaune.

La Roja domine la partie, à l’image des latéraux Juanfran et Jordi Alba qui débordent régulièrement et font courir les Turcs et d’Andres Iniesta, Grand Maître du milieu de terrain notamment avec un sublimissime coup du sombrero devant Inan en début de seconde période.

34ème minute : sur un centre de Nolito, la tête décroisée de Morata trompe le gardien et permet aux Espagnols de mener 1 à 0.

Moins de 5 minutes plus tard, c’est au tour de Nolito de trouver le cadre, permettant à l’équipe de Vicente del Bosque de revenir aux vestiaires avec 2 buts d’avance.

Et contrairement aux Tchèques et à leur remontée dans le match de 18h00, les Turcs n’ont pas pu tenir tête aux Espagnols, qui a dominé la partie de bout en bout et a même aggravé le score par un doublé de Morata à la reprise (48ème minute).

Score final : 3 – 0, la Roja est assurée de participer aux phases finales et les Turcs rentreront chez eux à la fin des matchs de groupes.
Les Croates (4 points) et les Tchèques (1 point) devront attendre la dernière journée pour connaître leur futur dans cette compétition…

Finalement, dans cette journée du Groupe D, ce qui m’aura le plus frappée est le comportement des « supporters » envers leur propre sélection, entre les Croates qui font interrompre le match pourtant alors dominé par leur sélection à coup de fumigènes et les Turcs qui sifflent leur milieu de terrain Barcelonais, Arda Turan alors que leur équipe n’avait clairement pas besoin d’être plus déstabilisée.
Comme il faut aussi (et surtout) souligner les points positifs, j’ai ADORÉ le comportement des Ibériques face à ces sifflets, à la fois sur le terrain avec des marques de soutien notamment de Jordi Alba et Iniesta mais aussi dans les tribunes puisque les supporters de la Roja n’ont pas hésité à soutenir Turan lorsqu’il se faisait hué.

A noter que dans le Groupe E, l’Italie s’est qualifiée grâce à sa victoire 1-0 face à la Suède dans un match fermé et terne, pas vraiment intéressant mais qui aura au moins eu le mérite de permettre à la Squadra Azzura d’atteindre les phases finales de cet Euro 2016.

Sources visuels : twitter.com/EURO2016twitter.com/SeFutbol

Au sujet de l'auteur : Maïlis

Passionnée de ballon rond depuis ma plus tendre enfance, je m'anime dès que le mot "football" est prononcé et j'adore passer des heures à pronostiquer, commenter puis débriefer autour de tous les matchs que j'ai la possibilité de voir...
Et je n'hésite pas à adapter mon planning lorsqu'une rencontre importante est programmée !