Classico : Paris Saint Germain – Olympique de Marseille

25 octobre 2016

Un point rapporté du Parc des Princes ? Pas mal pour le premier match de Rudi Garcia sous ses nouvelles couleurs en tant que coach phocéen. Lui qui n’est arrivé que 3 jours plus tôt sur la Cannebière et qui a immédiatement pris les commandes de sa nouvelle équipe aux dépens de Franck Passi limogé dans la foulée.

Un point au goût de victoire puisque cela faisait bien longtemps que l’OM n’avait pas réalisé un tel résultat lors d’un classico qui plus est à l’extérieur. Dans la douleur et sans avoir tenté un seul tir du match, ce qui n’était plus arrivé en ligue 1 depuis près de 10 saisons, le résultat est là malgré tout et il est signe de changement. Les parisiens quant à eux sont déçus de ne pas avoir remporté cette partie qui leur paraissait pourtant presque gagnée d’avance, peut-être trop… Peut-être ont-ils sous-estimé leurs adversaires du soir ou bien peut-être n’arrivent-ils toujours pas à mettre en place les consignes et les tactiques de leur nouveau coach ? Mystère…

Rudi GarciaEn tout cas, cette rencontre a vu la victoire tactique de Rudi Garcia sur Unai Emery. En effet, le technicien olympien a réussi son pari défensif car en alignant son équipe pour la première fois en 5-3-2, les Marseillais n’ont pas encaissé de buts et les Parisiens sont restés sans voix pendant 90 minutes.

 

Pour les champions en titre, en revanche, le temps est au doute. De plus, Marco Verratti (milieu de terrain du PSG) n’a pas du tout apprécié son remplacement dès l’heure de jeu et n’a pas manqué d’exprimer son mécontentement de vive voix lors de sa sortie. « J’ai fait mal ? Il a dit que j’ai fait mal ! », a-t-il lancé avant de s’asseoir en colère sur le banc. Une réaction qui n’a pas inquiété Unai Emery, bien au contraire.

Selon lui, il est normal que les joueurs ne soient pas contents lorsqu’ils sortent, au même titre que ceux qui débutent sur le banc.
Interrogé par beIN SPORTS, Thiago Motta (milieu de terrain du PSG) a confié que la relation entre le coach et ses joueurs était au beau fixe : « La relation avec le coach est très bonne, les égos c’est normal dans le football. Ça se passe dans tous les grands vestiaires… Le coach a complètement raison quand il parle de notre frustration quand on ne gagne pas. La réaction de Marco n’a rien à voir contre Emery ou quelqu’un d’autre. C’est juste la frustration de sortir. Quand on sort et quand on ne gagne pas, on ne peut pas être joyeux. C’est vrai que l’on peut éviter ce genre d’image. Mais la relation avec le coach est très bonne. Il l’a dit qu’il ne voulait pas tout changer mais qu’il voulait nous améliorer. Il nous transmet beaucoup d’informations. Il a une très bonne carrière notamment en gagnant trois fois l’Europa League. La relation est très bonne », a-t-il révélé. A vérifier…

En tout cas ce n’était pas le match le plus intéressant à regarder ce week-end et autant dire clairement que le spectacle proposé ne valait clairement pas le détour… Aucune attaque proposée d’un côté contre un attaquant complètement absent de l’autre, si vous souhaitiez assister à une rencontre riche en buts malheureusement c’est loupé pour cette fois !

Car comme vous avez bien pu le comprendre, l’attaquant complètement absent se trouve à la pointe de l’attaque parisienne, il s’agit d’Edinson Cavani, sa démonstration du soir est catastrophique et n’est pas digne de ce qu’il est capable de faire habituellement… Auteur de plusieurs ratés incroyables, il est responsable presque à lui seul de ce résultat nul face à l’ennemi juré.
En fin de match, Blaise Matuidi déborde et centre pour son coéquipier, alors que le but est vide et qu’il reçoit la balle dans ses pieds, il réussit quand même à la mettre à côté… C’était la balle de match. Yohann Pelé le gardien Marseillais est tout heureux de voir ce ballon passer à côté de son poteau. Cavani s’écroule, il sait qu’il n’en aura pas d’autre, il s’en veut terriblement (et on le comprend !).

 

Au final, le score reste nul et vierge.

Bilan : Très bonne opération pour les Marseillais et leur nouveau coach, très mauvaise pour les Parisiens.

Bilan des résultats et classement

(Falcao, Mbappe, Jmerson, Germain, Lemar et Traoré)  Monaco 6-2 Montpellier (doublé de Boudebouz sur coups de pieds arrêtés)
(Lacazette) Lyon 1-3 Guingamp (Salibur et doublé de Coco)
(Sala) Nantes 1-2 Rennes (doublé de Grosicki)
(Corchia et Eder) Lille 2-1 Bastia (Diallo)
(Loties) Dijon 1-0 Lorient(Menez) Bordeaux 1-1 Nancy (Koura)
Angers 0-0 Toulouse
Caen 0-2 Saint-Etienne (Saivet et Veretout)
(Mandjeck et Diallo) Metz 2-4 Nice (Triplé d’un excellent Pléa et quatrième but de Cyprien)
Paris 0-0 Marseille

Au classement, Nice survole ce championnat et reste toujours invaincu depuis le début de saison, ils comptent 4 points d’avance sur le dauphin monégasque. En troisième place on retrouve Paris suivi de près par Toulouse et Guingamp. Marseille, Lyon et Metz sont en milieu de tableau et comptent 7 points de retard sur les places européennes. En bas du tableau en revanche il y a eu du mouvement puisque Lille a réussi à sortir de la zone de relégation aux dépens de Caen, accompagné de Nancy et Lorient.

Les aiglons Niçois dominent la Ligue 1

A très vite ! 🙂

Sources visuels : www.amazonaws.com, www.staticfoot01.com, www.le10sport.com

Au sujet de l'auteur : Anthony G.

Plus qu'une passion, un mode de vie ! Voilà comment je définirais ce sport devenu vital pour bon nombre d'entre nous, car depuis toujours, nos week-end sont rythmés par des émotions et des moments qui restent à jamais gravés dans nos mémoires...
Débriefs, analyses, pronostics ou infos de dernière minute, comptez sur moi pour tout partager ! :)

Un commentaire

Cet article ne peut plus être commenté.